Mort aux spams ! Oui, mais comment ? (1)

Nous sommes tous assaillis de courriels indésirables. Mais comment y faire face ? Sûrement pas en les supprimant tous aveuglément. Voici quelques pistes pour adopter des ripostes ciblées, en commençant par identifier le degré de méchanceté du message et de son émetteur.

Les casse-pieds et les méchants.

Il faut distinguer ces deux catégories. Les premiers – les casse-pieds – ne sont un problème qu’en raison de leur nombre : comme le vendeur d’assurances d’il y a quelques décennies qui faisait le siège de votre domicile, les vendeurs par Internet reviennent trop régulièrement. Trop insistants, ils sont désagréables mais pas pervers.

Les deuxièmes – les méchants – sont à éviter absolument, parce qu’ils veulent vraiment causer du tord, soit directement à vous (en vous extorquant quelque chose) soit à d’autres (en utilisant votre ordinateur comme relais pour attaquer ailleurs). Le mal qu’ils feront peut être très variable : usurpation de vos informations bancaires, rançongiciel qui prend vos données en otage, tentative d’extorsion de fonds adressée à vos contact, virus qui se propagera ailleurs pour relayer d’autres attaques contre des sites webs, ou simple destruction pour le plaisir du vandalisme, …

Ecarter les casse-pieds.

Dans la majorité des cas, les casse-pieds sont des professionnels de la vente, ou des sites d’information. Soit vous vous êtes inscrit lors d’un passage chez eux, soit ils ont acheté leur fichier à quelqu’un qui vous avait déjà répertorié. Considérons que ce sont des professionnels honnêtes (quoique envahissants) ; je ne leur reproche pas de faire leur métier mais je leur demande de m’oublier. Et comme ils sont honnêtes leur mèl contient une mention du genre :

désinscription / me désinscrire / me désabonner / changer les préférences de cette newsletter / quitter le forum

Cette mention est souvent peu lisible, en tout petit tout en bas du corps de message ; parfois le webmail le repère et affiche la possibilité de désinscription en haut du message, et ça c’est une nouveauté très sympa.

Ne vous en privez pas : désinscrivez-vous ! Après avoir vérifié qu’il s’agit bien d’un message répétitif (newsletter, publicité d’un vendeur connu, …) vous pouvez cliquer sur le lien.

Sans lien de désinscription, soit c’est un envoi d’un amateur (une TPE, une petite association), soit c’est un truc méchant, soit ce n’est pas un message collectif mais adressé spécifiquement à vous et il vous faudra étudier le cas particulier.

Mettre en spam.

Une fois ce premier tri, tout message douteux doit être mis en spam. Au minimum en le déplaçant dans le dossier Indésirables, et éventuellement en bloquant l’expéditeur.

Dans Outlook, cherchez la fonction Courrier indésirable
wp1-1

Dans la plupart des cas le clic-droit sur le message donne accès au menu contextuel = les actions utiles sur ce message, dont la mise en spam.

Traiter le spam.

Le dossier Indésirables est alimenté par vos actions mais aussi par l’analyse que fait le serveur de messagerie pour marquer automatiquement les messages selon leur probabilité d’être des spams. En mettant les messages dans ce dossier vous facilitez son apprentissage. Sauf paramétrage volontaire de votre part, le contenu du dossier est nettoyé au bout d’un mois. Allez voir une fois par semaine au moins s’il n’y a pas de « faux positifs » c’est à dire des messages qui ne sont pas indésirables.

Le dossier Indésirables transforme le message HTML (riche, avec des éléments masqués) en message brut et surtout inerte : il bloque l’exécution des liens. Vous pouvez donc l’étudier à loisir, et le renvoyer en boite de réception s’il n’est pas méchant.

Nous verrons au prochain post comment dénoncer les méchants à la police.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s